A propos…

Historique

Le 09 mars 1990, la Fédération Européenne de Climatothérapie, créée en 1988, a senti la nécessité de développer des structures adaptées pour mener à bien les recherches indispensables dans le domaine de l’environnement et de ses rapports avec l’homme, sa santé et les maladies nombreuses qui sont influencées par la qualité de l’environnement.

Elle a approuvé à l’unanimité la création d’un centre de recherche scientifique, d’enseignement et de formation : le CEMBREU, créé en novembre de la même année.

Ce centre regroupe des personnes physiques et morales autour d’un objectif de recherche en matière d’environnement et santé, de reconnaissance de la climatologie médicale et des enseignements qui s’y rapportent.

Le choix de l’implantation du centre s’est porté, parmi les pays fondateurs (Allemagne, Italie, France), sur la France, dans le Briançonnais qui répond parfaitement aux critères fondamentaux spécifiques du climatisme.

Actes législatifs
Le 19 novembre 1990, le CEMBREU est créé selon les statuts d’une association de type loi 1901.

Le Journal Officiel du 25 mars 2000 fait apparaître (Annonce n° 40) les modifications déclarées en sous-préfecture de Briançon, le 29 février 2000, autorisant notamment le CEMBREU à la vente de prestations de services.

Missions fondamentales

Les programmes de recherche et d’enseignement envisagés pour le CEMBREU ont pour orientation générale :

  • L’étude des caractéristiques qualitatives et quantitatives de l’environnement et ses effets au niveau de l’épidémiologie et de l’évolution des maladies, telles que l’asthme, l’allergie, les affections respiratoires diverses, et d’autres affections à évolution prolongée.
  • La définition scientifique et médicale de la climatologie médicale et de son effet bienfaisant dans le but d’obtenir la reconnaissance nationale de cette discipline afin de satisfaire aux objectifs suivants :
    • Améliorer les politiques de santé publique dans le domaine du traitement des affections respiratoires et autres affections à évolution prolongée,
    • Reconnaître le caractère inter régional du traitement des patients soignés dans les établissements climatiques de santé pour permettre une prise en compte mieux adaptée des établissements climatiques dans les Schémas Régionaux d’Organisation Sanitaire conformément aux objectifs de maintien des activités d’économies sanitaires en zones sensibles, notamment en moyenne et haute montagne.
    • Développer la recherche dans les domaines de l’environnement et la santé.

Activités

Elles se répartissent en 3 catégories :

  • Recherche (clinique, fondamentale),
  • Développement,
  • Enseignement et formation.

Moyens humains

Président : Michel BONNES

Directeur : Docteur Michel RAZZOUK, médecin hygiéniste

BOERO Eric
Informaticien & Technicien hygiéniste

PASQUIER Lucie
Qualiticienne & formatrice

ACHARD Louise
Qualiticienne & formatrice

BARNEOUD Véronique
Secrétaire